Chronologie des événements du 2 mai 2014 à Odessa (Partie 1)

Chronologie des événements du 2 mai 2014 à Odessa (Partie 1)

 

La présente chronologie retrace les événements ayant eu lieu le 2 mai 2014 dans le centre-ville d’Odessa (place Sobornaya  « place de la Cathédrale», place Grétcheskaya  « place Gretcheskaya », avenue Alexandrovskyy « avenue Alexandre » et les rues attenantes) depuis le début du rassemblement des militants de Koulikovo Polié (« Champ des bécassines ») jusqu’à la fin des arrestations des personnes armées barricadées au centre commercial « Athéna ».

 

La chronologie est établie à partir des informations dont le groupe dispose au 26 juin 2014, pouvant être complétées ou modifiées par la suite. Toutes les informations ont été recueillies par les membres du « Groupe du 2 mai »  des sources en libre accès (documents photographiques et vidéo rendus publics, récits des témoins, leurs propores témoignages) dans le cadre d’une enquête journalistique indépendante.

 

La chronologie relate uniquement les faits que le Groupe considère comme authentiques, qui ne contredisent point aux autres faits et circonstances constatés. Le document ne contient aucun commentaire, jugement de valeur, interprétation ou toute autre appréciation subjective de ses auteurs.

 

 

Etat des faits à Odessa au matin du 2 mai

 

Le 2 mai 2014 à Odessa, l’équipe « Tchernomorets » (Odessa) doit affronter « Métalliste » (Kharkiv) dans le cadre du championnat national de football. Les clubs de supporteurs des deux équipes ont depuis longtemps sympathisé. En plus, les clubs de supporteurs des équipes de Ligue Supérieure du championnat d’Ukraine avaient annoncé une suspension générale des rivalités ainsi que leur soutien à une Ukraine unitaire et indépendante.

 

Le match doit commencer à 17h00. Depuis quelques jours, on a annoncé un rassemblement, à 15h00 place Sobornaya, des supporteurs de football et des défenseurs d’une Ukraine unitaire pour un « Défilé pour une Ukraine unie ». On prévoit de faire marche commune en suivant la rue Déribas  pour arriver au stade « Tchernomorets » dans le parc Chevtchenko. Les administrations de la ville annoncent la fermeture des voies de transport au centre-ville.

 

Quelque temps avant, l’administration régionale (Volodymyr Nemyrovskyy, président de l’administration régionale) avait donné une promesse publique de libérer la place Koulikovo Polié occupée par les activistes de « Antimaïdan » pour assurer le bon déroulement du défilé militaire du 9 mai. En réponse, certaines figures de proue de Koulikovo Polié ont déclaré leur intention de ne pas laisser organiser ledit défilé qui, selon eux, serait malvenu au moment où l’opération anti-terroriste a lieu à l’Est du pays.

Des haut-gradés des forces de l’ordre ainsi que certains hommes politiques locaux intéressés négocient avec les leaders du mouvement. Le 30 avril les campements appartenant à quelques groupements, y compris «Odesskaïa droujina», se trouvent délocalisés depuis la place jusqu’à la zone verte du Mémorial de la Batterie côtière 411, lieu de mémoire de la défense héroïque d’Odessa en 1941, en marge de la ville. D’après les sources d’information sûres, cette délocalisation a été opérée suite à une stimulation pécuniaire des leaders de l’organisation par des parties intéressées.

 

Depuis quelques semaines des postes de contrôle ont été installés aux entrées de la ville dont le fonctionnement est appuyé par des activistes soutenus par la police. Le personnel des postes est renforcé par des activistes venant d’autres régions d’Ukraine dont le nombre s’élève à 150-200 personnes.

 

Les activistes de Koulikovo Polié soupçonnent que l’arrivée des supporteurs de football connus pour leur active position proukrainienne pourra profiter à une évacuation définitive des campements.  Dans les réseaux sociaux sur les pages des activistes et organisations représentées sur Koulikovo Polié on fait circuler des appels à se rаssembler devant le Monument aux policiers morts en service situé avenue Alexandrovskyy (au croisement avec la rue Joukovskyy) avec l’intention de bloquer la marche des supporteurs.

 

C’est le moment où des candidatures au poste du maire de la ville sont posées, parmi lesquelles on trouve deux figures de proue de Koulikovo Polié – Rostislav Barda et Aleksey Albu.

 

Le 1-er mai, c’est le jour où l’on voit le défilé traditionnel des partis et groupements de gauche : Partie communiste d’Ukraine, groupement « Borot’ba » (lutte en ukrainien), «Union des anarchistes d’Ukraine», «Jeunesses Unies». Le défilé ayant mobilisé un millier de personnes s’est déroulé sans le moindre excès avant d’arriver à Koulikovo Polié.

 

Dans la soirée du premier mai sur les lieux du nouveau campement sur le territoire du Mémorial de la Batterie 411 on fait un pique-nique d’amitié, où aux côtés des activistes de « Odesskaïa droujina » et des cosaques on voit quelques activistes d’Euromaïdan invités avec leurs familles.

 

Le service de sécurité national (SBU) fait parvenir à toutes les antennes régionales du Ministère de l’Intérieur un avertissement annonçant des provocations possibles pour le 2 mai. Des avertissements de ce genre sont envoyés régulièrement depuis quelques mois.

 

La chronologie des événements du 2 mai

 

Le 2 mai au matin un train spécialement affrété (en dehors des horaires) emmène les supporteurs de « Métaliste » à la gare des chemins de fer, située à côté de la place Koulikovo Polié. Une partie des supporteurs arrive par d’autres moyens de transport. Vu les ponts de mai, ils sont nombreux à arriver avec leurs familles. L’arrivée et le séjour des supporteurs de Kharkiv à Odessa jusqu’à 15:00 se déroulent sans aucune complication.

 

Aussi au matin du 2 mai on trouve à Odessa des activistes d’Euromaïdan venant d’autres régions d’Ukraine, notamment des activistes et des dirigeants de Samooborona (Autodéfense)  de Kiev. On voit également de petits groupes de personnes organisés, dont ceux venus du sud de la région d’Odessa. Leur orientation politique, ainsi que leur participation et leur rôle dans les événements qui suivent ne sont pas définis.


Il est environ 12h
. Dans les locaux du parquet régional (à l’adresse : 3, rue Pouchkine) commence une réunion sur le thème: «Mise en place des mesures réactives contre les tendances séparatistes et les affrontements sociaux dans l’objectif d’assurer la légitimité et l’ordre public dans la région d’Odessa ». La réunion est présidée par Nikolay Bantchouk, adjoint au procureur général d’Ukraine. Parmis ceux qui sont présents il y a la direction du parquet régional, celle des forces de l’ordre et leurs adjoints, ainsi que les commandants des unités militaires situées dans la région. D’après nos informations, les participants à la réunion ont coupé la sonnerie de leurs téléphones portables, pourtant ils pouvaient librement recevoir des messages, voir les appels entrants et consulter l’Internet à partir des portables.

 

Disposition des forces de l’ordre et des renforts à 13h00 (d’après les sources en accès libre):
Au stade « Tchernomoretz » avec la mission de préserver l’ordre public : 700 personnes environ.

A Koulikovo Polié avec la mission de préserver l’ordre public : quelques dizaines de personnes.

Sur la place Sobornaya avec la mission d’accompagner la colonne des supporteurs – 100 personnes environ.

Les réserves : environ 100 personnes se trouvant dans les bus stationnés du côté de la rue Yékaterininskaya, rue Pouchkine, rue des Juifs.

 

Il est environ 13h30. Les militants de Koulikovo Polié commencent à se rassembler sur l’avenue Aleksandrovskyy du côté du croisement avec la rue Joukovskyy.

 

https://www.youtube.com/watch?v=a1rhA3EjKHk&feature=youtu.be&list=PL1VsJWkUn2D5Z30mgbJYvJEY8SIUaCHJT

 

Les activistes du groupement «Odesskaïa droujina» (dirigé par Denis Yatzuk et Dmitriy «Odynov» Maydanyuk) viennent avec des rubans adhésifs rouges qu’ils portent en brassard et qu’ils font mettre aux autres membres de la troupe.

 

Quelques officiers des forces de l’orde, avec le colonnel Tachmatov à la tête, approchent les personnes groupées pour les questionner sur les motifs du rassemblement. Les activistes leur répondent que, d’après leurs informations, les ultras et les activistes d’Euromaïdan prépareraient une attaque visant le campement sur Koulikovo Polié. Ils avaient donc l’intention de se trouver en cet endroit pendant la « Marche pour une Ukraine unie » et de riposter si nécessaire.

 

Quelque temps après, les activistes de Koulikovo Polié annoncent leur intention d’accompagner la colone de supporteurs à distance en suivant sa progression depuis la rue Gretcheskaya qui est parallèle à la rue Déribas (c’est-à-dire à la portée du contact visuel avec la partie adverse à environ 200 mètres d’elle). Les agents de l’ordre public proposent de suivre une autre route, la rue Joukovski, plus éloignée de la rue Déribas.

 

Il est environ 14h40. Les activistes de Koulikovo Polié se trouvant au croisement de la rue Joukovski et de l’avenue Alexandrovskyy s’affrontent avec un jeune homme, Denis T. Les circonstances du début de cette querelle restent obscures. Au cours de la bagarre le jeune homme tire quelques coups avec un pistolet pneumatique ou un pistolet Flobert. Il est arrêté par les activistes de Koulikovo Polié (sans dommages corporels graves visibles), désarmé et passé aux mains des forces de l’ordre.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=gLlqiixAtTQ

 

 

14h44. Les agents des forces de l’ordre emmènent Denis T. en remontant la rue Joukovskyy jusqu’à la rue Préobrajenskaya, puis vers l’entrée de la direction régionale de l’Intérieur. On l’entraîne ensuite en direction de la rue Bounine et plus loin en direction inconnue.

 

Il est environ 14h50. La réunion des dirigeants des forces de l’ordre qui a lieu au parquet régional touche à sa fin.

 

Il est environ 14h55. Une rumeur parvient aux activistes de Koulikovo Polié en station sur l’avenue Aleksandrovskyy que des armes à feu seraient distribuées dans la cour du № 36 de la rue Joukovskyy (lieu où se situe le quartier général de l’association « Conseil de sécurité publique »)  aux participants de la « Marche pour une Ukraine unie » et qu’on chargerait des armes dans une voiture. Un groupe d’activistes de Koulikovo Polié se sépare des siens pour aller à l’adresse indiquée.

 

14h57. Agressifs, les activistes de Koulikovo Polié arrivent devant le numéro 36 rue Joukovskyy et tentent de pénétrer par la porte cochère dans la cour. Cette manoeuvre échoue grâce aux agents de l’ordre public qui se rangent devant l’entrée ; la porte cochère est bloquée par une voiture, du côté de la cour des activistes d’Euromaïdan équipés de boucliers métalliques en protègent l’entrée. Des armes à feu sont visibles des deux cotés sans qu’on en fasse usage. Devant la maison au № 36 rue Joukovskyy arrive le colonel de police Dmytriy Foutchedji qui prend la direction dans ses mains.

 

15h 01. Les activistes de Koulikovo Polié cassent les vitres de la voiture immatriculée ВН6065ВТ  garée rue Joukovskyy devant le numéro 36. Aucune arme n’y est trouvée.

 

Sur la place Sobornaya il y a au moins un millier de personnes arborant les insignes ukrainiens, les emblèmes de « Métalliste » et « Tchernomoretz ». Un groupe d’Autodéfense (Samooborona) est là (ce sont des activistes d’Euromaïdan d’Odessa équipés de casques, boucliers et gourdins) au nombre dépassant une centaine de personnes. Vers 15h02 les unités d’Autodéfense se rangent du côté du monument de Vorontzov (près du terrain de jeux). La majorité de ceux qui sont présents sur la place sont des supporters de football, parmi lesquels des ultras et des pro-Euromaïdan dont des femmes et des personnes âgées.

 

https://www.youtube.com/watch?v=4Q-_qWDgCSo&feature=youtu.be&list=PL1VsJWkUn2D5Z30mgbJYvJEY8SIUaCHJT

 

15h05. Des renforts des forces de l’ordre et un car arrivent sur les lieux. Les forces de l’ordre se rangent le long de la rue Joukovskyy.

 

15h13. Les activistes de Koulikovo Polié retournent à leur position initiale sur l’avenue Aleksandrovskyy. Les forces de l’ordre forment une autre rangée du côté de l’école 119 en bloquant aux activistes l’accès à la rue Joukovskyy.

15h14. Une colonne d’activistes de Koulikovo Polié dirigée, selon des témoignages, par Sergueï Doljenkov, se dirige vers la rue Bounine en passant par la voie de gauche (à contre-sens de la circulation). Deux officiers supérieurs de police tentent vainement d’empêcher cette manoeuvre.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=RZZNwgaN6Bw

 

https://www.youtube.com/watch?v=DU6E92s64m4

 

15h16. Au coin de la rue Bounine la colonne des activistes de Koulikovo Polié fait un arrêt. Une femme non identifiée (éventuellement une employée d’un établissement du coin) leur crie « Gloire à l’Ukraine ». Un des activistes masqués fait semblant de la poursuivre, mais il est arrêté par d’autres qui le taquinent.

 

Sur la place Sobornaya l’Autodéfense en toute urgence forme une rangée du côté sud (proche de la rue Bounine) de la fontaine.

 

15h 17. La colonne d’activistes de Koulikovo Polié poursuit sa marche en descendant la rue Bounine vers la rue Yékaterininskaya (en s’éloignant de la place Sobornaya), puis prend à gauche, en s’engageant dans la rue Yékaterininskaya en direction de la rue Déribas.

 

Les membres de la « Odesskaïa droujina » gardent leurs intentions pour eux. D’après les activistes de base et les témoins, la colonne se rend au boulevard Primorskyy (ce qui grosso modo corespond à l’orientation suivie). A la tête de la colonne on voit Tachmatov et Foutchedji en train de distribuer des ordres par téléphone portable.

 

15h 22. Sur la place Sobornaya (dans la zone entre la cathédrale et le monument de Vorontzov) une  colonne de suporteurs et d’Euromaïdan commence à se former, la tête orientée vers la rue Déribas, avec l’intention évidente de suivre le trajet accordé d’avance passant par la rue Déribas dans le sens du parc Chevtchenko jusqu’au stade « Tchernomorets ».

 

15h23. Sur la place Sobornaya l’Autodéfense se range le long du trottoir rue Préobrajenskaya devant le pavillon des échecs en face de la superette « Objora ». De l’autre côté du pavillon, plus vers le monument de Vorontzov ce sont des activistes de « Praviy sector » qui se rangent en ligne (ils sont quelques dizaines de personnes).

 

15h24. La colonne d’activistes de Odesskaïa droujina poursuit sa marche dans la rue Yékaterininskaya depuis la rue Gretcheskaya vers la rue Déribas. Les agents de police (faisant partie de la réserve placée au croisement de la rue Yékaterininskaya et de la rue Joukovskyy, sans boucliers)  dévancent la colonne à pied et forment deux rangées au croisement de la rue Katerininska et de la rue Déribas, avec l’intention évidente de ne pas permettre que la colonne croise le trajet préalablement défini du défilé des supporteurs. La première rangée (placée vers le centre du carrefour) est constituée de personnels du régiment de la police routière, la deuxième (sur la chaussée de la rue Yékaterininskaya) se compose d’agents du bataillon spécial (l’ancien «Berkout»).

 

Dans la rue Yékaterininskaya, à une centaine de mètres du barrage policier, au milieu du pâté de maisons (entre la rue Gretcheskaya et la rue Déribas), Serguéy Doljenkov, l’homme qui marche à la tête de la colonne, ordonne «Colonne, stop». Les activistes font demi-tour, ensuite en marchant, puis en courant, ils suivent la rue Yékaterininskaya pour tourner à droite dans la rue Gretcheskaya, puis en traversant la place Gretcheskaya, poursuivre tout droit vers la rue Préobrajenskaya.

 

https://www.youtube.com/watch?v=XPHKrSQR9jw&feature=youtu.be&list=PL1VsJWkUn2D5Z30mgbJYvJEY8SIUaCHJT

 

Les agents de police rangés dans la rue Déribas essayent de rattraper la colonne. Les activistes de cette dernière accélèrent, puis se mettent à courir.

 

15h26. Sur la place Sobornaya la rangée d’Autodéfense se déplace le long de la rue Préobrajenskaya pour s’aligner devant la fontaine, face à la rue Gretcheskaya. Sur la place une colonne est en train de se former avec l’intention évidente de suivre le trajet défini préalablement – en passant par la rue Déribas pour arriver au stade « Tchernomoretz ». La colonne se forme sous la direction du lieutenant-colonnel Pasetchnikov et un des leaders de l’Autodéfense Vytaliy Svytchynskyy.

 

https://www.youtube.com/watch?v=gicl3WFn6fw&list=PL1VsJWkUn2D7Q96fXUbvMnplLEtDPe3bq

 

15h28. La colonne de Odesskaïa droujina laisse de côté le bâtiment du centre commercial « Athéna » et avance en direction de la place Sobornaya. Les parties antagonistes se trouvent à la portée de l’œil les uns des autres. Les agents des forces de l’ordre (parmi ceux qui assuraient la sécurité des supporteurs, sans boucliers) quittent la place Sobornaya pour traverser la rue Préobrajenskaya et former une première rangée au niveau du magazin « Galaktika » dans la rue Gretcheskaya. Ils sont rejoints par les policiers de la réserve qui en courant ont suivi la colonne de Koulikovo Polié depuis la rue Déribas.

 

https://www.youtube.com/watch?v=gicl3WFn6fw&list=PL1VsJWkUn2D7Q96fXUbvMnplLEtDPe3bq

 

15h29. L’avant-garde des activistes de Koulikovo Polié (quelques personnes) perce la rangée policière. Du côté de la place Sobornaya, derrière la rangée d’Autodéfense, un groupe d’ultras fait son apparition. C’est devant le café « Jar’u-Par’u » que se produisent les premières échauffourées. C’est la première fois qu’on fait recours à des explosifs d’artifice : pétards, fumigènes, feux à main.

 

15h31. Dans la rue Gretcheskaya (dans la zone du pâté de maisons entre la rue Préobrajenskaya et la rue du vice-amiral Joukov) on commence à défaire le trottoir et à casser des pavés qui sont lancés contre la partie adverse. Il y a des blessés, généralement  par des pierres reçus  dans le visage et sur les têtes des supporteurs et des activistes isolés des deux parties. On utilise des fumigènes. Les deux parties usent de pierres, de pétards et d’armes à main non identifiées.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=ADXFRW1xCy4

Un activiste de l’Euromaïdan tire des coups avec un pistolet non identifié.

Du côté des activistes de Koulikovo Polié on use de pétards puissants, y compris ceux chargés d’éclats métalliques.

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=_GKsZnPbGzQ

 

15h32. Un groupe d’activistes de « Odesskaïa droujina » s’engage par une manoeuvre organisée dans la ruelle du vice-amiral Joukov pour arriver dans la rue Déribas, puis en prenant à gauche jusque dans la rue Préobrajenska il surgit sur la place Sobornaya du côté du monument de Vorontzov.

A 15h34 ce groupe s’immobilise devant la rangée policière (formée par ceux qui assurent la sécurité de la marche) qui a coupé la rue Préobrajenska de travers du côté de la fontaine. Le lieutenant-colonnel Pasetchnikov exige que les activistes de « Odesskaïa droujina » quittent la place. A 15h40 le groupe se retire rapidement de la place Sobornaya, puis en revenant sur ses pas (par la rue Déribas, puis la ruelle vice-amiral Joukov) il rejoint le gros du corps des activistes dans la rue Gretcheskaya.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=3453wknKMJE

 

 

15h 37. Un cocktail Molotov est lancé du côté des activistes de Koulikovo Polié suite à quoi une voiture prend feu mais les flammes sont maîtrisées assez vite.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=U6x1Ph_aQ8Q

 

15h 39. L’Autodéfense passe de l’autre côté de la rue Préobrajenskaya, se range et forme une « tortue » (une espèce de protection formée avec des boucliers levés), bloquant la rue Gretcheskaya au niveau du café « Jar’u-Par’u ». Du côté des activistes de Koulikovo Polié se lève une barricade de poubelles. En procédant assez durement, les forces de l’ordre nettoient une zone de sécurité entre les parties, en distribuant des coups de matraques aux pro-Euromaïdan, ensuite forment des rangées supplémentaires.

Les affrontements se poursuivent, avec de  la caillasse, des explosifs d’artifice et des armes non-léthales (armes pneumatiques, traumatiques, pistolets Flaubert).

 

A 15h45 environ sur la place Koulikovo Polié on appelle à la mobilisation des renforts pour aider la « Odesskaïa droujina ». Un groupe d’activistes de la « Droujina populaire » se rend vers la place Gretcheskaya.

 

A 16h 00 environ, un minibus Ford Transit blanc immatriculé АН6852ЕО fait son apparition sur la place Gretcheskaya du côté de la rue Yékaterininskaya. D’après les témoins, celui qui est au volant du minibus est un activiste du groupe dit « mobile », rattaché à la  « Droujina populaire » de Koulikovo Polié, son pseudonyme est « Botzmann ».

L’heure d’arrivée du minibus peut être identifiée avec plus de précision d’après les caméras de surveillance du bureau de police du quartier Primorskyy (situé à l’adresse : 42, rue Gretcheskaya). La commission d’enquête a sollicité officiellement un accès aux enregistrements des caméras mais a reçu un refus formel.

 

16h 05. Un groupe d’ultras comptant quelques dizaines de personnes s’engage dans la ruelle vice-amiral Joukov du côté de la rue Déribas. Les ultras dont Andrey Biryukov, parvenus jusqu’au milieu du pâté de maisons, se mettent à lancer de la caillasse et des explosifs d’artifice visant les antagonistes par dessus les têtes des agents des forces de l’ordre rangées au croisement de la rue Gretcheskaya.

 

https://www.youtube.com/watch?v=m11fsgz_yAs&feature=youtu.be&list=PL1VsJWkUn2D5Z30mgbJYvJEY8SIUaCHJT

 

16h 10. Lors d’une attaque qui a lieu au croisement de la rue Déribas et de la ruelle vice-amiral Joukov, à côté de la terrasse d’été de la brasserie « Gambrinus », Igor Ivanov, activiste de « Praviy Sector » reçoit une blessure mortelle. On peut avancer à titre de supposition que c’est Vitaliy Boud’ko (« Botzmann ») qui a tiré sur lui avec une kalachnikov АКС-74У ou une carabine «Vulcan-TK».

 

https://www.youtube.com/watch?v=ZGCIeKKkU-k

 

https://www.youtube.com/watch?v=rZaV1RzUKx8

 

https://www.youtube.com/watch?v=9YR6h03tLv4

 

https://www.youtube.com/watch?v=kN9sYZ3W4JE

 

https://www.youtube.com/watch?v=Y6MzJbc-BX0

 

A 16h 15. Les unités de l’Autodéfense se mettent en colonne pour quitter, vers 16h20, la rue Gretcheskaya du côté de « Jar’u-Par’u », déjà barrée par plusieurs rangées de police, puis en corps organisé elles se rendent le long de la rue Préobrajenskaya pour prendre la première rue à gauche, la rue Bounine. Les pro-Euromaïdan les saluent en applaudissant et en criant : « A Koulikovo ! ». D’après les leaders de l’Autodéfense, l’objectif de cette manoeuvre était celui de bloquer la place Gretcheskaya du côté opposé (côté est), celui de la ruelle Krasniy. Les activistes restés à l’endroit forment une chaîne pour passer sur la place Sobornaya des pavés récupérés dans le trottoir.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=EO81VNTUrnM

 

16h21. Au croisement de la ruelle vice-amiral Joukov les activistes de Koulikovo Polié font reculer les ultras, en utilisant des armes à feu. A 16h24 ils percent la rangée de police pour poursuivre leurs adversaires jusque dans la rue Déribas, où ils continuent de tirer avec des armes automatiques et de jeter des cocktails Molotov. Andrey Birukov reçoit une blessure mortelle d’une balle de 5,45 mm, selon les informations officielles.

 

A 16h25 environ. Grièvement blessé, Andrey Biryukov est évacué au croisement de la rue Déribas et de la rue Préobrajenskaya. On essaye de lui donner les premiers soins.

 

16h 27. La colonne de l’Autodéfense arrive à intercepter un véhicule de pompiers ZIL lorsqu’il allait quitter la ruelle vice-amiral Joukov pour prendre la rue Bounine. Les activistes de l’Euromaïdan s’emparent du véhicule sans violence à l’égard des pompiers. Après cela, une rangée de l’Autodéfense bloque la rue Bounine dans la zone de la ruelle vice-amiral Joukov et de l’avenue Aleksandrovskyy.

 

https://www.youtube.com/watch?v=YgCLC-V0a8s&feature=youtu.be

 

 

16h27. Plusieurs véhicules du service médical d’urgence arrivent rue Préobrajenskaya du côté de la place Sobornaya. Les médecins s’occupent de supporteurs et de pro-Euromaïdan blessées, y compris avec suspicion des blessures pénétrantes de l’abdomen.

 

Dans la ruelle vice-amiral Joukov, au coin de son croisement avec la rue Déribas, est placée la première rangée de policiers qui se protègent avec des boucliers, derrière eux se trouvent placés les activistes de Koulikovo Polié. Ils reçoivent des coups de caillasse lancés par les quelques dizaines des ultras. Couvert par la rangée de policiers, « Botzmann » tire plusieurs coups de feu isolés avec un kalachnikov АКС-74У ou une carabine fabriquée de kalachnikov en direction des attaquants. Ceci ne les arrête point : les ultras reculent devant les tires pour relancer un instant après.

Dans la rue Déribas et dans le Jardin public quelques activistes de Koulikovo Polié sortant du  barrage de police poursuivent et passent au tabac des ultras isolés, font recours aux cocktails Molotov et tirent avec des armes semi-automatiques dans la rue Déribas.

Les agents de police ne prennent aucune mesure active, ils ne font arrêter ni ceux qui s’exercent dans les bagares, ni ceux qui lancent des cocktails Molotov, ni ceux qui portent des armes à feu (y compris des objets qui ont l’air d’une kalachnikov АКС-74У ou d’un pistolet-mitrailleuse UZI qui sont utilisés pour les coups de feu isolés).
https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=pFKai-xrJTY

 

16h 34. Au croisement des rues Déribas et Préobrajenskaya des paramédecins constatent la mort d’Andrey Bir’ukov.

 

https://www.youtube.com/watch?v=ZTmdmkR2EH0

 

Suite à cela les pro-Euromaïdan réunis autour du blessé (qui vient de décéder) exigent des agents des forces de l’ordre d’intervenir et d’arrêter les hommes armés. Un policier dans sa voiture de service Renault Duster fait un demi-tour en se précipitant à toute vitesse vers la rue Sofievskaya, en passant il faillit d’écraser un piéton. Ceci provoque une huée d’indignation. Dans l’autre voiture de police immatriculée 1423 on casse des vitres, elle quitte les lieux elle aussi.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=vJkXer5C1n0

 

Rue Déribas on entend des armes à feu qui tirent toujours.
16h 35. Au croisement de la rue Bounine et de l’avenue Aleksandrovskyy l’Autodéfense entre en collision avec la colonne d’activistes de Droujina populaire venant depuis Koulikovo Polié en renfort à Odesskaïa droujina. L’Autodéfense fait reculer, puis poursuit ses antagonistes dans l’avenue Alexandrovskyy.

 

16h 40 environ. Selon la déclaration des chefs de l’Autodéfense, on les informerait qu’un autre groupe de pro-Koulikovo Polié au nombre d’au moins une centaine de personnes avancerait par la rue Yékaterininskaya. La majorité des activistes de l’Autodéfense accompagnés par le véhicule de pompiers réquisitionné arrive dans la rue Yékaterininskaya pour se rendre dans le sens de Koulikovo Polié, ceux qui restent continuent de poursuivre les activistes de « Droujina populaire » le long de l’avenue Aleksandrovskyy.

16h 45. Les ultras et les activistes d’Euromaïdan à coups de caillasse, de pétards et d’une arme à feu  non identifiée font reculer la rangée policière ainsi que les activistes de Koulikovo Polié au fond de la ruelle vice-amiral Joukov en direction vers la rue Gretcheskaya.
https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=RQ3UxvgEaiE

 

A 16h 50 environ les activistes du quartier général du « Conseil de sécurité civile » situé au 36, rue Joukovskyy, qui, jusque là, n’avaient pas participé aux événements, découvrent une «Crysler» couleur grise immatriculée ВН5510ВІ garée dans l’avenue Aleksandrovskyy, avec une femme au volant, de laquelle on a vu descendre, peu de temps avant, des gens en habits camouflés. Dans le coffre de cette voiture on trouve un fusil à pompe chargé (prêt à tirer immédiatement) et deux pistolets traumatiques. Les activistes bloquent la voiture et exigent des agents des forces de l’ordre se trouvant à proximité d’effectuer un contrôle en bonne et due forme, pourtant ceux-là refusent. Suite à cela la femme d’Igor Astakhov, propriétaire du véhicule, fait un appel téléphonique et dans les minutes qui suivent on voit trois activistes d’Anti-maïdan revenir à la voiture du côté de la place Gretcheskaya, dont Igor Astakhov. Plus tard, en janvier 2015, suite à un différend d’ordre pécunier, ce dernier allait commettre un triple meurtre qui a suscité des échos dans la presse.

 

Les activistes de l’association identifient les personnes arrêtées comme membres du groupement «Cosaques orthodoxes», dont la tente faisait partie du campement à Koulikovo Polié. A la fouille corporelle on découvre quelques autres pistoles traumatiques prêts à tirer et des couteaux de chasse. Les activistes remettent les cosaques entre les mains des agents de police.

https://www.youtube.com/watch?v=xteC1jqcg-0

 

https://www.youtube.com/watch?v=tyQ16ld7r3c

 

A 16h 55 environ les chefs de l’Autodéfense se trouvant à ce moment non loin du croisement de la rue Yékaterininskaya et de la rue Ouspenskaya, apprennent les pertes humaines suite aux tirs des armes à feu dans la zone de la rue Gretcheskaya. A leur tour, ils constatent que la rue Yékaterininskaya est vide du côté de Privoz (vers le sud), alors ils font demi-tour. Le véhicule réquisitionné aux pompiers fait demi-tour aussi. L’Autodéfense se dirige vers la place Gretcheskaya : une partie de ses hommes bloquent la ruelle vice-amiral Joukov du côté de la rue Bounine, une autre partie avance dans l’endroit du croisement avec la ruelle Krasniy.

17h 00. Le match de football «Tchernomoretz-Métalliste» commence. D’après diverses sources, sur la tribune réservée aux supporteurs de l’équipe adverse il y a entre 600 et 700 personnes.

 

https://www.youtube.com/watch?v=Jbk8RwOYE4o&feature=youtu.be

 

 

Il est environ 17h 05. Du côté de la rue Bounine le véhicule de pompiers pénètre dans la ruelle vice-amiral Joukov bloquée par les unités d’Autodéfense. Le carrefour de la ruelle et de la rue Gretcheskaya est fermé par une barricade improvisée ainsi que par une rangée de policiers équipés de boucliers.

Les activistes d’Euromaïdan essayent d’utiliser le véhicule de pompiers comme canon à eau.

 

Il est 17h 10. Le quartier général d’Euromaïdan effectue un envoi massif des SMS (le premier de la journée) à ses supporteurs en les appellant de venir à l’aide.

 

17h 20-17h 30. Les forces de l’ordre achèvent de former un blocage de la rue Gretcheskaya entre la rue Préobrajenskaya et la ruelle vice-amiral Joukov. Quelques rangées de policiers ferment le passage au niveau du magazin « Galaktika » et du théâtre russe). La ruelle vice-amiral Joukov est bloquée elle aussi : au croisement de la rue Gretcheskaya – pour bloquer l’accès depuis la rue Bounine, et au  milieu du pâté de maisons entre la rue Déribas et la rue Gretcheskaya. Les affrontements se déplacent vers la zone de la place Gretcheskaya – au parking en chantier (partie sud de la place) et le croisement de la ruelle vice-amiral Joukov et de la rue Gretcheskaya (Centre de culture bulgare, magasin « Antochka », la façade ouest du centre commercial « Athéna »).

 

Le véhicule de pompiers pénètre sur la place Gretcheskaya du côté de la ruelle Krasniy, traverse la place laissant à sa gauche le centre commercial « Athéna » pour se diriger vers le Centre culturel bulgare.

 

Un groupe de pro-Koulikovo Polié pénètre dans la zone du parking sous-terrain en chantier dans l’aile sud de la place Gretcheskaya. L’Autodéfense et les activistes d’Euromayadane se rangent devant la sortie de la zone en construction qui donne sur la rue Bounine. Les pro-Koulikovo Polié reculent progressivement depuis la rue Bounine vers le centre commercial « Athéna ».

 

17h 30-18h 00. L’apogée des affrontements sur la place Gretcheskaya. Des affrontements acharnés ont lieu avec recours des deux côtés à la caillasse, aux engins explosifs improvisés armés d’éclats  métalliques, aux cocktails Molotov, aux armes à feu, aux armes traumatiques, pneumatiques et aux pistolets Flaubert. Rue Déribas, au niveau de la ruelle vice-amiral Joukov, un groupe de jeunes s’occupe à préparer des cocktails Molotov. Entre autres récipients, des bouteilles de bière font l’affaire après avoir vidé la bière sur le trottoir.

 

Il est environ 17h 45. A l’endroit où la rue Gretcheskaya débouche sur la place Gretcheskaya (entre le Centre culturel bulgare et le centre commercial « Athéna »), de la mitraille est tirée d’un fusil de chasse à deux canons dans la direction de la rangée de policiers équipés de boucliers et des pro-Koulikovo Polié se trouvant derrière les policiers. On tire depuis le balcon du Centre culturel bulgare. On suppose que la mort d’Alexandre Joul’kov et Nikolay Yavorskyy et les graves blessures de Evguéniy Lossinskiy, tous activistes d’Anti-maïdan, sont causées par ce fusil-là. Aussi, quelques policiers sont blessés. Il y a des blessés graves du côté des civils. Serguéy Doljenkov, un des leaders de « Odesskaïa droujina » est blessé. Aussi Olegue Konstantinov, rédacteur en chef du périodique « Dumskaya » qui se trouvait sur les lieux des événements pour la couverture photographique aux côtés d’autres journalistes devant la façade ouest du centre commercial « Athéna ». L’auteur supposé des tirs – Serguéy Khodiyak, activiste de « Praviy sector ».

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=poKlf2P_ZsE
Au coin de la Gretcheskaya et de la ruelle vice-amiral Joukov, Guénnadiy Petrov, activiste d’Anti-maïdan, périt suite à une blessure par arme à feu qu’il reçoit au thorax dans la zone de tir à proximité du centre commercial « Athéna ». Les blessés sont évacues par les ambulances qui arrivent du côté de la rue Bounine et de la place Sobornaya, ainsi que par des voitures individuelles.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=-d8Y41GKPTk

 

 

Il est environ 17h 50. Dans la ruelle vice-amiral Joukov (entre la rue Bounine et la rue Gretcheskaya) ont lieu des échauffourées isolées. D’une façon régulière, des groupes d’ultras arivent sur la place Gretcheskaya pour attaquer les activistes de Koulikovo Polié. Placés dans la rue Gretcheskaya, au moins une vingtaine d’agents des forces de l’ordre parmi lesquels on voit de la police des opérations spéciales armée de mitraillettes n’interviennent pas.

Un groupe de policiers se trouvant au coin de la rue Gretcheskaya et de la ruelle vice-amiral Joukov en raison d’un redéploiement, font marquer leurs manchettes de protection avec du scotch rouge, pareil à celui utilisé pour identification par les activistes de « Odesskaïa droujina ».

 

Il est 17h 55. Le colonnel Foutchedji se fait blesser légèrement au bras. Un médecin ambulancier insiste pour que Foutchedji soit évacué avec les autres blessés. Parmi ceux qui prennent place dans cette voiture immatriculée 150-72ОК partante pour l’hôpital №11, il y a « Botzmann ». On ignore ce qu’est devenu l’arme avec laquelle il avait tiré.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=yioyYmwIjh8

 

https://www.youtube.com/watch?v=6d18t9aNMZI

 

Il est environ 18h 00. Un groupe d’activistes de Koulikovo Polié s’adresse au lieutenant-colonnel Pasetchnikov en lui demandant de l’aide pour chasser les gens tirant avec des armes à feu depuis le balcon du Centre culturel bulgare. Un groupe d’activistes et de policiers arrivent à pénétrer à l’intérieur du Centre, puis à casser la vitre depuis l’intérieur pour expulser ceux qui occupent le balcon à coups d’extincteurs. Selon les témoins, on aurait vu deux hommes armés de pistolets (probablement traumatiques ou système Flaubert) et quelques personnes lançant de la caillasse sortir sur le balcon.  Aussi sur le balcon il y a des cocktails Molotov préparés d’avance en grande quantité qui prennent feu à cause d’autres cocktails Molotov projetés depuis l’extérieur. L’incendie est vite maîtrisé à l’aide d’extincteurs depuis l’intérieur par les activistes de Koulikovo Polié et depuis l’extérieur par les activistes d’Euromaïdan.

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=2fKWylAFaIw

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=dQZciZjuvZ0

 

Il est environ 18h 05. Au début de la deuxième mi-temps du match la tribune des ultras au stade « Tchernomoretz » se vide : il y a ceux qui passent à d’autres tribunes, il y a d’autres qui quittent le stade. Les supporteurs de l’équipe adverse installés sur leur tribune restent au stade jusqu’à la fin du jeu, ils quittent le stade à 19h 20 à peu près.

 

Il est 18h 10. On a cassé toutes les vitres dans le véhicule de pompiers qui se trouve entre le Centre culturel bulgare et le centre commercial « Athéna ». Un cocktail Molotov atteint directement la cabine. Les activistes d’Euromaïdan maîtrisent le feu et, tout en continuant à l’utiliser comme un bélier, ils font reculer leurs antagonistes qui quittent le centre commercial « Athéna » pour se déplacer  en direction de la ruelle vice-amiral Joukov.

 

Il est 18h 15. Un groupe d’activistes de Koulikovo Polié fait irruption dans la rue Bounine. Un groupe d’activistes bat en retraite à travers la chaîne de police en direction de la place Sobornaya. Un autre groupe essaye de passer par le centre commercial « Athéna » en direction de la ruelle Krasniy. Vers cette heure le centre commercial est fermé, les activistes de Koulikovo Polié percent la rangée de quelques agents des forces de l’ordre et pénètrent dans le bâtiment. La sortie opposée (qui donne vers l’est, du côté de la ruelle Krasniy) est bloquée de l’extérieur par des activistes d’Euromaïdan et des ultras qui essayent de pénétrer dans le bâtiment. A la porte du côté de la ruelle Krasniy il y a une échauffourée, les pro-Koulikovo Polié arrivent à expulser leurs antagonistes, puis barricadent les deux sorties avec des distributeurs bancaires et des guichets automatiques, et prennent position sur les étages.

 

https://www.youtube.com/watch?v=Ev9_JafWuPE&feature=youtu.be&list=PL1VsJWkUn2D5Z30mgbJYvJEY8SIUaCHJT

 

Les chefs situatifs veillent à ce qu’il n’y ait pas de vol. Les activistes affirment qu’ils ne possèdent aucune arme à feu excepté les pistolets à balles de caoutchouc et pistolets Flobert. Selon les témoins, ceux qui se trouvaient dans le bâtiment n’auraient pas d’armes à feu longues.

 

Il est environ 18h 20. A l’intérieur du bâtiment du centre commercial « Athéna » un groupe de pro-Koulikovo Polié qui fait partie des assiégés s’approprie le téléphone de la journaliste Valéria Yvachkina. Ils effacent les derniers enregistrements de peur d’être identifiés. Igor Dymytryév, député du conseil municipal, qui était sur les lieux en tant que journaliste, enlève le téléphone aux agresseurs pour le rendre à Yvachkina.

 

Il est environ 18h 25. Quelques pro-Koulikovo Polié viennent descendre au sous-sol du centre commercial, là où est situé un supermarché « Tavriya V », puis suivi d’un gardien du supermarché ils vont chercher de l’eau et des combustibles.

 

Au rez-de-chaussée du centre commercial « Athéna » il y a du feu et de la fumée dans le magasin « Comme Barbie » qui possède une entrée particulière directe depuis l’extérieur. La porte d’entrée de l’intérieur qui donne dans le hall du bâtiment, reste vérouillée et intacte.

Il est 18h 25. Dans la rue Préobrajenskaya, au coin de la rue Gretcheskaya, des ultras et des pro-Euromaïdan bloquent un grand groupe de pro-Koulikovo Polié. Au cours de l’affrontement ils font reculer les adversaires en les poursuivant jusque dans la rue Bounine. Puis, à l’appel de l’activiste d’Euromaïdan Marc Gordiyénko, ils font demi-tour pour revenir sur la place Sobornaya, où ils décident ensemble d’avancer sur Koulikovo Polié.

 

Il est 18:30. Sur la place Sobornaya et dans la zone de la ruelle vice-amiral Joukov une partie des pro-Euromaïdan poursuivent et essayent de passer à tabac ceux qui reculent, une autre partie essaye de calmer les esprits prompts aux actions sommaires, donne des premiers soins et fait venir les ambulances. Les agents de l’ordre eux aussi viennent donner les premiers secours aux blessés.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=XH8iSPBlp9g

 

Les activistes assiégés dans le centre commercial « Athéna » observent l’extérieur depuis les étages supérieurs du bâtiment. Ils voient que les  policiers font sortir deux pro-Koulikovo Polié et qu’une foule d’ultras et de pro-Euromaïdan qui étaient en faction devant le bâtiment commence à les rouer de coups.

 

Sur la place Gretcheskaya des activistes d’Euromaïdan mettent le feu au minibus Ford Transit immatriculé АН6852ЕО qui était garé du côté de la rue Déribas (devant la façade nord du bâtiment du centre commercial « Athéna »). Vers 19h 00 il a complètement brûlé.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=voen4sOhqYw

 

Il est environ 18h 35. A côté du café « Jar’u-Par’u » (près du croisement de la rue Gretcheskaya et de la Préobrajenskaya) les activistes d’Euromaïdan découvrent un homme portant un uniforme de police camouflé, équipé d’un kalachnikov АКС-74У (ou d’une carabine fabriqué à partir d’une  kalachnikov). C’est Anatoliy Massura, chef de la police criminelle régionale. Il refuse de donner son identité et de laisser examiner son arme. Il est bloqué par des activistes qui l’identifient faussement comme Olegue Kouzmenko, chef du département de lutte contre la criminalité organisée.
https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=BtqRYG7k-7s

 

18h 40. Devant les portes du magasin « Objora » rue Préobrajenskaya un grand groupe composé d’ultras et de pro-Euromaïdan bloque un jeune homme avec un brassard rouge, portant un uniforme camouflé, portant un masque et un casque militaire MICH. Il refuse d’enlever son masque pour l’identification, un conflit éclate attirant une centaine de personnes. Des activistes déclarent que le jeune homme est un espion étranger. Les agents des forces de l’ordre et ceux de l’Autodéfense préviennent un acte de justice sommaire.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=6glYmOeWjNQ

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=BKX-mVbDtZs

 

A 19h 00 environ les policiers emmènent l’arrêté en direction du bureau de police du quartier Primorskyy.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=voen4sOhqYw

 

Il est 18h 50. Andrey Yussov, un des leaders d’Euromaïdan, essaye d’organiser dans la rue Préobrajenskaya une colonne d’activistes d’Euromaïdan pour se diriger vers la place Koulikovo Polié.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=I-Jp35dqIbA

 

De grands groupes non organisés d’ultras et de pro-Euromaïdan commencent à marcher depuis la place Sobornaya, la place Gretcheskaya, la rue Gretcheskaya et des rues attenantes en suivant la rue Yékaterininskaya, la rue Richelieu, la rue Pouchkine et l’avenue Aleksandrovskyy en direction de Koulikovo Polié. Chemin faisant ils cassent les vitrines des panneaux d’affichage extérieurs avec des affiches électorales du Parti des régions.

 

https://www.youtube.com/watch?list=PL1VsJWkUn2D4c8_U3FffAUJV_XPjPpt4Z&v=TiCD189-4aw

 

19h 00. L’arrestation des assiégés du centre commercial « Athéna » commence. La police fait reculer les ultras et les activistes d’Euromaïdan particuliers, ensuite, avec le concours de l’Autodéfense elle bloque les sorties. Du côté du magasin « Antochka » (accès ouest) les forces de police (les îlotiers) sont dirigées par le colonnel Missura. Du côté opposé (accès est) ce sont les colonnels Foutchedji et Lis’uk qui dirigent les effectifs policiers.

 

Il est environ 19h 05. Les négociations avec les activistes de Koulikovo Polié qui se trouvent  dans le bâtiment du centre commercial « Athéna » commencent. Du côté de la police les négociations sont menées par un homme prénommé Oleg qui s’est présenté comme chef du département de lutte contre la criminalité organisée (de toute évidence il s’agit du colonnel Olegue Kouzmenko). Il exige d’évacuer le bâtiment, sinon il menace de débloquer le bâtiment de force, il garantit un accompagnement en sécurité jusqu’au bureau de police du quartier, puis la mise en liberté après avoir rempli les formalités.

 

Il est 19h 20. Des agents de police des opérations spéciales pénètrent dans le bâtiment du centre commercial « Athéna » par le côté est (de toute évidence il s’agit du groupe de réaction rapide SOKOL du département de lutte contre la criminalité organisée), ils sont suivis d’officiers supérieurs.

 

Il est 19h 24. Un premier car arrive devant le centre commercial « Athéna ». Les gens devant la sortie (en particulier les unités d’Autodéfense et les pro-Euromaïdan particuliers) se mettent à scander: «Sortir sans masques!». La police arrête plusieurs dizaines de personnes.

 

Les arrestations terminées, le colonnel Missura qui se trouve devant les portes du centre commercial passe sa kalachnikov АКС-74У (ou sa carabine à base d’une kalachnikov) au colonnel Foutchedji, ensuite les officiers quittent la place Gretcheskaya ensemble.

 

Selon nos informations, tous ceux qui étaient arrêtés au centre commercial « Athéna » sont transportés jusqu’aux bureaux de police à Ovidiopol et à Belgorod-Dniestrovskyy, villes situées dans la région d’Odessa, pour être envoyés ensuite dans la région de Vinnitza.

 

 

NOTES

Par les termes «Koulikovo Polié» et «Antimaïdan» les auteurs entendent orgаnisations et  personnes isolées qui partagent les idées d’une fédéralisation de l’Ukraine et / ou de la création sur son territoire d’entités indépendantes et / ou d’un changement des frontières de l’Etat et qui soutiennent les activistes qui campaient sur la place de Koulikovo Polié en février – avril 2014.
Les auteurs désignent par le terme « Euromaïdan » organisations et personnes isolées qui sont partisans d’un mode de gouvernement unitaire et / ou d’une intégration  de l’Ukraine dans l’Europe et / ou d’un maintien des frontières existantes de l’Etat et qui soutiennent les participants aux rassemblements protestataires («Maïdan ») qui se sont déroulés en 2013 et en 2014 à Kiev et à Odessa.
Par le terme «ultras» les auteurs désignent des groupes informels des supporters d’équipes de football les plus actifs.
Les termes ci-dessus sont employés uniquement pour désigner les parties du conflit et ne contiennent aucune appréciation ou jugement de valeur.
Le texte de ce document peut être librement utilisé à des fins lucratives et non-lucratives, entièrement ou partiellement, à condition d’en citer les auteurs (« Groupe du 2 Mai ») et sans y apporter de modifications et d’ajouts sans l’autorisation de ceux-ci.
Auteurs, membres du  «Groupe du 2 Mai»:

 

Vladislav Balinskiï

Youriï Vesilyk

Tatiana Gerasimova

Sergueï Dibrov

Valeria Ivashkina

Youriï Mukan

Yevguenii Peresypkin

Svetlana Podpalaya

Pavel Polamarchuk

Vladimir Sarkissian

Vladislav Serdiuk

Youriï Tkachov
 Leonid Shtekel

 

 

Комментирование запрещено