CHRONOLOGIE DES EVENEMENTS LE 2 MAI 2014 A ODESSA (PARTIE 2)

  1. CHRONOLOGIE DES EVENEMENTS LE 2 MAI 2014 A ODESSA (PARTIE 2)

Événements sur la place Koulikovo Polié et dans la Maison des Syndicats

Cette chronologie retrace les événements qui se sont déroulés le 2 mai 2014 autour de la place Koulikovo Polié et à l’intérieur de la Maison des Syndicats, du commencement du rassemblement des activistes sur la place Koilikovo Polié à 14h00 à la fin de l’expertise médico-légale à 15h00 le lendemain. Elle évoque également des évènements importants qui ont eu lieu ce jour-là dans d’autres endroits de la ville.
La chronologie se base sur des informations que le groupe avait à sa disposition au 21.04.2015 et pourrait donc être complétée ou précisée ultérieurement. Ces informations proviennent des sources publiques (photos et vidéos publiées, récits de témoins, témoignages personnels) que les membres du «Groupe du 2 Mai » ont étudiées dans le cadre de leurs propres enquêtes journalistiques. Des avis des experts faisant partie du Groupe ont été également utilisés lors de la rédaction du document.
La chronologie n’expose que les faits que le Groupe considère comme avérés et correspondant aux autres éléments collectés dans le cadre de l’enquête. Ce document ne contient aucun commentaire, jugement de valeur, interprétation ou autres avis subjectifs des auteurs.
Photographie satellitaire de Koulikovo Polié datant du début du mois d’avril 2014 (service Yandex):

 

 

 

Eléménts-clé de la première partie de la chronologie des évènements

(le texte complet de la première partie est accessible sur: http://2maygroup.blogspot.com/p/blog-page_8417.html)

 

14:30. Des membres des deux partis adverses se rassemblent dans le centre de la ville. Sur la place Sobornaïa, ce sont des supporters des équipes de football « Tchernomorets » et « Métalliste », des militants d’organisations pro-ukrainiennes d’Odessa et d’autres villes, des partisans de l’intégration européenne inorganisés, qui s’apprêtent à faire une « Marche pour l’unité de l’Ukraine ». Sur la perspective Aleksandrovskiï, à son intersection avec la rue Joukovski, on voit des activistes des organisations de Koulikovo Polié, principalement ceux de « Odesskaya Droujina », dans l’intention d’empêcher la conduite de la marche.

 

15:31. Dans le centre-ville, aux alentours de la place des Grecs, commencement des affrontements entre des activistes de « Koulikovo Polié » et des participants à la « Marche pour l’unité de l’Ukraine ».

 

18:00. Début du deuxième mi-temps du match de football entre « Tchernomorets » et « Métalliste ». La tribune des « ultras »  se vide : une partie se rend aux lieux des affrontements, l’autre s’installe sur les autres tribunes.

 

18:30. Fin de la phase active des affrontements autour de la place des Grecs. Une partie des activistes de « Koulikovo Polié » est bloquée dans le centre commercial « Athéna », l’autre est refoulée vers les rues Préobrajenska et Bounine. Sur les places Sobornaïa et des Grecs, dans les rues des Grecs, Deribassovskaïa, Préobrajenskaïa et Bounine, dans les ruelles Krasnyï et Vitse-Admirala Joukova, de nombreux activistes ukrainiens poursuivent leurs adversaires en fuite.

 

18:25. Le chef de l’association «Conseil de la sécurité publique » Mark Gordiyenko appelle les partisans de l’Euromaïdan à avancer vers la place Koulikovo Polié.

 

18:45. Fin du match entre « Tchernomorets » et « Métalliste ». De nombreux fans quittent le stade et se dirigent vers Koulikovo Polié.

 

18:50. A l’intersection des rues Preobrajenskaya et Gretcheskaya le leader de l’antenne régionale du parti « Oudar » Andreï Yusov appelle les activistes de l’Euromaïdan à gagner de façon organisée la place Koulikovo Polié.

(VIDEO)

 

De nombreux groupes d’activistes pro-ukrainiens commencent à se mouvoir de façon spontanée vers la place Koulikovo Polié par les rues Bounine, Yekaterininskaya, Richelyevska, Aleksandrovskiï Prospekt. En marchant, les activistes scandent des slogans et cassent les panneaux d’affichage électoral des candidats pro-russes à la présidence de l’Ukraine et à la mairie d’Odessa.

(VIDEO)

 

 

CHRONOLOGIE DES EVENEMENTS SUR LA PLACE KOULIKOVO POLE

 

Un concert d’anciens combattants de l’Afghanistan était prévu à 15h00 le 2 Mai sur la place Koulikovo Polié, des activistes commencent donc à s’y réunir dès 14h00. On compte au total une centaine de spectateurs.

Au commencement du concert, une cinquantaine de jeunes hommes équipés se rassemblent dans les tentes pour commencer leur marche vers la place des Grecs aux environs de 15h00.

 

Environ à 15h35. Artiom Davidchenko annonce du podium que des affrontements ont commencé dans le centre-ville. Des activistes commencent à se réunir sur Koulikovo Polié, ayant eu l’information sur les évènements par le biais des médias, des textos de l’Antimaïdan, par téléphone d’autres activistes dont ceux participant aux affrontements dans le centre d’Odessa, ainsi que des proclamations sur les réseaux sociaux. Le nombre de ceux qui se rassemblent su la place monte ne flèche.

 

Plusieurs groupes organisés entament leur marche vers la place des Grecs.

 

Vers 16h00 un «Groupe mobile» de l’Antimaïdan sous le commandement de Vitaliï Boudko («Botsman») arrive sur la place des Grecs dans le minibus «Ford Transit» plaque d’immatriculation АН6852ЕО pour prendre une part active aux affrontements.

 

Un groupe organisé d’activistes de l’Antimaïdan provenant de « Narodnaya Droujina», qui jusqu’ici se trouvait à l’écart des affrontements, emprunte à pied la rue  Aleksandrovski Prospekt pour se diriger vers la place des Grecs.  A 16h35 la colonne est interceptée à l’intersection des rues Bounine et Aleksandrovski Prospekt par des membres de « Samooborona » (« Autodéfense »). A l’issue d’une brève collision, les membres de  « Samooborona » refoulent et poursuivent leurs adversaires sur Aleksandrovski Prospekt. La majorité de ceux-ci retournent sur Koulikovo Polié.

 

Un groupe de militants de l’Antimaïdan, membres de la « Cosaquerie Orthodoxe», se dirigent vers la place des Grecs avec le véhicule «Chrysler» plaque minéralogique ВН5510ВІ. A 16h50  les pro-ukrainiens qui se trouvaient dans le QG de l’association « Conseil de la sécurité publique » situé à proximité de Aleksandrovski Prospekt bloquent le véhicule et exigent aux agents de police d’en fouiller le contenu. Des couteaux de chasse, des pistolets à balles de caoutchouc et des fusils à pompe y sont découverts.

(VIDEO)

A 16h40 le « Samooborona de l’Euromaïdan » quitte Aleksandrovski Prospekt pour marcher sur Koulikovo Polié  de la rue Bounine par la rue Yekateriniskaya. A 16h55, ayant appris qu’il y eu des morts lors des affrontements autour de la place des Grecs, la colonne de « Samooborona » rebrousse chemin à l’intersection des rues Yekaterininskaya et Ouspenskaya et revient vers la place des Grecs.

(VIDEO)

 

Des partisans de l’Antimaïdan continuent d’affluer sur Koulikovo Polié. Les leaders prononcent des discours de la tribune, des appels contradictoires fusent. De différentes façons, dont par le vote, les manifestants essaient d’adopter une décision sur ce qu’il faut faire

(VIDEO)

 

18h00. Les gens réunis sur Koulikovo Polié reçoivent des nouvelles de la place des Grecs sur des morts parmi les activistes de l’Antimaïdan. Artiom Davidchenko se rend sur la place des Grecs avec une partie des gens. Après son retour, il propose deux plans d’action : soit tous se sauvent, soit, ayant fait partir toutes les femmes et toutes les personnes âgées, on se retranche dans la maison des Syndicats pour la défendre. Les gens sur la place, majoritairement des femmes et des personnes âgées, rejettent ses propositions.

 

Vers 18h20 s’achève la phase active des affrontements sur la place des Grecs. Sur Koulikovo Polié on apprend que de nombreux groupes de fans de football et d’activistes de l’Euromaïdan commencent à se mouvoir dans leur direction.

 

Un groupe d’agents de l’antenne locale de police des transports située dans la station de chemin de fer « Odessa-Glavnaïa » qui se trouvait en ce moment-là à l’intersection des rues Pirogovskaya et Srednefontanskaya, reçoit l’ordre d’aller immédiatement à la place des Grecs et quitte la place Koulikovo Polié.

 

Après 18h30,  des groupes épars de ceux qui ont participé aux affrontements de la place des Grecs retournent sur la place Koulikovo Polié. Une partie d’eux, dont Vitaliï Boudko, appellent les manifestants à rentrer chez eux et quittent la place, l’autre partie ne bouge pas.

 

Environ à 18h40 des défenseurs des tentes demandent au gardien de la Maison des syndicats d’y cacher les croix et les icônes qui se trouvaient dans les tentes appartenant à des associations orthodoxes. Le gardien récupère les objets de culte et ferme la porte.

 

Vers 18h50 ceux qui sont sur la place Koulikovo Polié prennent la décision finale de se retrancher dans la Maison des Syndicats. On enfonce la porte d’entrée en arrachant un panneau de porte et on commence à porter dans le bâtiment des objets se trouvant dans les tentes, dont un groupe électrogène, des jerrycans d’essence, des caisses de cocktails Molotov et des bouteilles contenant des ingrédients pour en fabriquer, des matelas, des médicaments, des supports de propagande et des effets personnels.

 

On apporte vers l’entrée des sacs de sable, des planches, des palettes de bois qui jusque  là constituaient la clôture du périmètre des tentes.

 

On emplit des sacs de pierres que l’on porte ensuite aux fenêtres des paliers, sur le toit et dans quelques bureaux du premier et du deuxième étages.(VIDEO)
Un hôpital de campagne est dressé dans le couloir du premier étage : on installe des matelas, on apporte médicaments et pansements. Un centre de premiers soins est déployé dans le bureau 432 de l’aile du nord du bâtiment.

Un groupe peu nombreux d’activistes de Koulikovo Polié prend position derrière une barricade qui est construite directement devant l’entrée centrale de la Maison des Syndicats. L’un des chefs de Koulikovo Polié Artiom Davidchenko entre d’abord dans le bâtiment, mais ensuite on le voit quitter précipitamment la place dans une voiture blanche en compagnie du rédacteur en chef du journal «Info-tsentr» Yevguéniï Anokhin.

 

19h20. Les premiers groupes désordonnés de fans de football et d’activistes de l’Euromaïdan commencent à arriver sur la place Koulikovo Polié du stade et des rues centrales. Directement avant leur apparition sur la place on entend l’ordre « Tout le monde dans le bâtiment ! ».

(VIDEO)

 

En arrivant sur la place, les fans et les activistes de l’Euromaïdan commencent à défaire les tentes et à détruire les objets qui se trouvent dedans.

Dès les premiers instants de l’affrontement, les partis adverses utilisent des pierres, des fusées de signalisation et des cocktails Molotov.

(VIDEO)

Dans l’une des tentes il y a un individu armé d’une hache et d’une pelle de sapeur qui, d’abord, se rue  sur les activistes pro-ukrainiens puis se sauve de la place peu de temps après.

(VIDEO)

 

19h23. Pierres, cocktails Molotov et fusées de signalisation pleuvent du toit et des fenêtres de la façade de la Maison des Syndicats. De l’autre côté, on répond par des cocktails Molotov que l’on lance dans la direction de la barricade devant l’entrée du bâtiment.

(VIDEO)

 

Environ 19h25 Des deux côtés, on utilise activement des inflammateurs improvisés (bouteilles et fusées). Une tente prend feu.

(VIDEO)

 

19h30. Trois tentes brûlent sur la place Koulikovo Polié, les activistes pro-ukrainiens démontent la scène. Des personnes non identifiées continuent de lancer des cocktails Molotov du toit de la Maison des Syndicats. De la place volent des cocktails Molotov visant la barricade devant l’entrée centrale et les fenêtres du premier étage. Les assiégés tirent depuis plusieurs positions qui sont aménagées notamment sur le toit et dans des bureaux du premier et du deuxième étage du bâtiment.

(VIDEO)

Un groupe improvisé de cinq supporters de l’équipe « Tchernomorets » entre dans la cour du bâtiment et pénètre dans le bâtiment par la porte dans le coin intérieur droit (du sud). Les épaules de l’un des supporters sont enveloppées d’un drapeau ukrainien. En montant au troisième étage, ils pénètrent dans la « salle verte » inoccupée qui prend deux niveaux supérieurs contigus de la partie de façade de la Maison des Syndicats.
19h31. Le téléphone du service de sauvetage 101 commence à recevoir des appels pour un incendie de tentes sur la place Koulikovo Polié.
19h32.  La permanence de la direction de police de la ville d’Odessa reçoit un enregistrement provenant des caméras de surveillance qui montre des troubles de masse à l’ordre public sur la place Koulikovo Polié impliquant quelque 1000 personnes.
19h33. 5 tentes sont en feu sur la place Koulikovo Polié. Dans l’une d’elles se trouve une bouteille de gaz liquide. A cause d’un sifflement spécifique produit par du gaz qui fuit d’une bouteille dépressurisée, les gens s’éloignent en courant des tentes dans la direction opposée à celle de la Maison des Syndicats.(VIDEO)

Une partie de la barricade devant la Mison des Syndicats prend feu. Ceux qui sont derrière la barricade continuent de résister activement, en lançant entre autre des grenades artisanales fabriquées avec des pétards bourrés de projectiles divers.
(VIDEO)

19h34. L’officier de service du Ministère des situations d’urgence pour la ville d’Odessa informe le chef adjoint de la direction principale du Ministère V.V.Goubaï  sur l’incendie des tentes. Vers 19h43 la ligne téléphonique 101 a reçu encore cinq appels.
19h37. Un groupe important d’activistes pro-ukrainiens se dirige vers l’aile gauche (du Sud) et enfonce une porte d’entrée latérale. En présence de journalistes et de « streamers », les attaquants essaient d’ouvrir les portes de bureaux du rez-de-chaussée et font sortir une femme. Les assiégés qui se trouvent au premier étage de l’aile latérale ripostent en lançant entre autre des cocktails Molotov à l’intérieur du bâtiment.
(VIDEO)
19h40. Un affrontement acharné commence entre fans de football et activistes pro-ukrainiens d’un côté et ceux qui sont à l’intérieur du bâtiment près de l’entrée centrale, de l’autre. Les deux parties utilisent des cocktails Molotov, les partisans de Koulikovo Polié en lançant du toit et du hall du rez-de-chaussée.

Les activistes de Koulikovo Polié qui défendent la barricade reculent peu à peu vers le hall. Dans le hall du rez-de-chaussée on barricade hâtivement les portes qui mènent aux ailes latérales et on y construit une grande barricade en face de l’entrée, composée de palettes, de meubles et d’autres objets récupérés sur place.

 

 

Les activistes pro-ukrainiens lancent des cocktails Molotov sur les marches, dans le hall et dans les fenêtres du bâtiment, en visant notamment celles desquelles partent des coups de feu.

(VIDEO)

Un groupe d’activistes pro-ukrainiens, sous la protection de la clôture du côté arrière du bâtiment, tente de pénétrer dans la cour du bâtiment par la porte coulissante. En réponse, des coups de feu retentissent, venant probablement du toit et de la fenêtre d’un palier des escaliers de l’aile sud. Selon les témoins, un des activistes pro-ukrainiens est blessé par balle à la jambe. La tentative d’assaut échoue. (VIDEO)

19h43. Un homme en chemise bleue et en gilet pare-balles, identifié comme « sotnik Mykola» (Nikolaï Volkov), tire sur la fenêtre en bout du deuxième étage de la partie droite (nord) du bâtiment, duquel on lance des pétards. (VIDEO)

19h44. L’officier de service de la Direction de l’Intérieur d’Odessa informe le Ministère des situations d’urgence local de la nécessité d’envoyer incessamment des sapeurs-pompiers sur la place Koulikovo Polié. Le Ministère des situations d’urgence local ne réagit pas à cette information.
19h45. La ligne 101 reçoit un premier appel sur un incendie dans la Maison des Syndicats, provoqué  par des cocktails Molotov lancés dans les fenêtres du premier étage. Un feu se déclare en même temps dans la partie gauche du hall. Commencement de la première phase d’incendie.
19h46. Des agents de police équipés de protection arrivent sur la place Koulikovo Polié à proximité de la Maison des Syndicats mais ils n’entreprennent aucune action et n’interviennent pas dans ce qui s’y passe.
19h47. Du côté de l’aile gauche (sud) on entend un ensemble des coups de feu tirés rapidement :  15 coups retentissent en dix secondes.

(VIDEO)

19h49. Les flammes envahissent la porte extérieure de gauche. Les activistes pro-ukrainiens repoussent les partisans de Koulikovo Polié du perron vers l’intérieur du bâtiment, l’un d’eux lance dans l’entrée principale de la Maison des Syndicats un pneu enflammé. (VIDEO)
19h50. Sur un enregistrement vidéo on peut voir des reflets de flammes derrière la fenêtre fermée d’une pièce au premier étage de la Maison des Syndicats. (VIDEO)

L’examen de cette pièce effectué par des membres du « Groupe du 2 Mai » dans le cadre de l’enquête n’a révéla aucun foyer d’inflammation ni signe d’incendie.

 

 

19h51. Les cinq pro-ukrainiens qui ont pénétré dans la « salle verte » de la Maison des Syndicats se trouvent bloqués par les flammes et la fumée. Il s’apprêtent à se sauver par les fenêtres et appellent au secours par téléphone. Pour signaler leur emplacement, ils plantent un drapeau ukrainien sur une des fenêtres. Les gens sur la place l’acclament par « Gloire à l’Ukraine!». (VIDEO)

Avant 19h52, la permanence du Ministère des situations d’urgence reçoit encore 6 appels sur le feu dans la Maison des Syndicats, dont un émanant de l’association «Conseil de la sécurité publique» (siège au 36, rue Joukovski).
19h52. La barricade dans le hall du rez-de-chaussée à côté de l’entrée centrale prend feu. Toutes les trois portes extérieures de l’entrée principale sont aussi en flammes. Le feu se propage sur la partie du hall qui est éloignée de la porte, dans la direction de l’escalier central.
19h53. Des fumées apparaissent dans les fenêtres ouvertes ou cassées de la façade.
19h54. Début de la deuxième phase d’incendie. Un violent feu se déclare dans la zone de la volée d’escalier du rez-de-chaussée. La température dans les volées et les paliers atteint rapidement des centaines de degrés; les gens qui se trouvent près des fenêtres commencent à se jeter dehors. (VIDEO)

En quelques instants le feu envahit les volées et le palier entre le rez-de-chaussée et le premier étage. Une forte inflammation se produit au niveau des volées d’escalier de la partie arrière du bâtiment. La température atteint 600 degrés au niveau du rez-de-chaussée et 200 à 250 degrés dans les escaliers et le palier du quatrième étage. Non moins de 10 personnes sautent ou tombent des fenêtres des paliers en une minute.  (VIDEO)

Au moment de l’apparition de fumées un des assaillants s’approche rapidement du bâtiment pour, visiblement, porter quelques coups de bâton à un homme tombé de la fenêtre, en chemise blanche, en veste grise et en pantalon foncé, qui gît par terre. Au moment des coups, l’homme bouge c’est-à-dire il est vivant. Le « Groupe du Mai » n’a pas pu à ce jour identifier cet homme et établier les conséquences des coups qu’il a reçus. (VIDEO)

Dès l’apparition de fumées, plusieurs dizaines d’activistes pro-ukrainiens, d’agents de police et de soldats  de l’Intérieur commencent à évacuer des blessés et des corps de la zone dangereuse. Sur l’allée du côté arrière de la Maison des Syndicats on voit s’activer des ambulanciers et des personnels paramédicaux.
19h56. L’officier de service de la Direction de l’Intérieur de la ville d’Odessa appelle de nouveau la ligne 101 pour réclamer d’urgence des sapeurs-pompiers sur la place Koulikovo Polié. L’officier de service du Ministère des situations d’urgence ordonne d’envoyer sur la place un détachement de sauvetage de l’unité de pompiers ДПРЧ-2 (2, ruelle Privokzalnyï, à 500 mètres de Koulikovo Polié).
4 appels arrivent encore sur la ligne 101 avant 19h58, dont celui de l’officier de service de la Direction de l’Intérieur d’Odessa. Les personnes qui appellent disent que des gens sautent du bâtiment en flammes.
19h59. Ceux qui se trouvent dans les bureaux enfumés du premier et du deuxième étage de la partie frontale du bâtiment (à 7 à 11 mètres du sol) apparaissent dans les fenêtres et appellent au secours. Des activistes de l’Euromaïdan essaient de leur jeter des cordes et amassent différents objets pour les évacuer. L’assaut du bâtiment s’interrompt (VIDEO)

20h06. On réussit enfin à passer une corde aux gens qui se trouvent au deuxième étage. Ceux qui sont sur la place l’accueillent par des cris de contentement et des applaudissements. L’évacuation de la partie frontale de la Maison des Syndicats commence. Des pierres, des éclats de verre et d’autres objets continuent d’être lancés des fenêtres supérieures et du toit, en compliquant l’évacuation. (VIDEO)

Ceux qui sont dans le bâtiment continuent d’utiliser des armes à feu. L’activiste de l’Euromaïdan Andreï Krasilnikov, se trouvant devant la partie droite de la façade du bâtiment, est blessé par une balle de calibre 12 tirée avec un fusil de chasse d’une fenêtre de la Maison des Syndicats.
20h08. Un jeune homme cagoulé essaie d’atteindre par un cocktail Molotov une fenêtre du deuxième étage. Les activistes qui évacuent les gens de la Maison des Syndicats le chassent du périmètre du bâtiment. Ceux qui sont sur le toit continuent de lancer sur ceux qui sont en bas des pierres et d’autres objets (VIDEO)

Des agents d’un bataillon spécial de la Direction de police de la région arrivent équipés de moyens de protection sur la place et repoussent les activistes pro-ukrainiens loin de la partie droite de la façade en formant un cordon.
L’officier de service du Ministère des situations d’urgence ordonne à l’unité de pompiers ДПРЧ-7 (6, rue Prokhorovskaya) d’envoyer un camion-citerne à l’adresse 1, Koulikovo Polié et à l’unité de pompiers ДПРЧ-3 (1, rue Staroportofrankovskaya) d’y envoyer une échelle motorisée
20:09. Selon un rapport du du Ministère des situations d’urgence, le premier véhicule de pompier de l’unité ДПРЧ-2 arrive au côté arrière de la Maison des Syndicats.
20h11. Des activistes pro-ukrainiens mettent contre le mur du bâtiment des structures de métal récupérées sur l’ancienne scène qui se trouvait sur la place. (VIDEO)

Le premier de ces échafaudages est installé à gauche, le deuxième à droite de l’entrée centrale. En atteignant les fenêtres du premier étage, ces structures simplifient considérablement l’évacuation du parapet et des fenêtres. (VIDEO)

20h14. Le premier véhicule de pompiers arrive devant la façade de la Maison des Syndicats.
20h16. Du côté gauche de la façade, des activistes de l’Euromaïdan essaient de monter des planches et d’autres objets sur l’échafaudage afin d’atteindre le deuxième étage où il y a beaucoup de monde.
20h17. Les cinq supporters qui sont bloqués par le feu et la fumée dans la « salle verte » signalent de nouveau leur présence en brandissant un drapeau ukrainien dans la fenêtre du troisième étage de l’aile gauche de la façade de la Maison des Syndicats. Ceux qui sont sur la place le saluent de nouveau en criant « Gloire à l’Ukraine ! », « Ukraine ! ». (VIDEO)

20h18. Un deuxième véhicule de pompiers аrrive sur la place Koulikovo Polié. Des activistes en démontent un fragment d’échelle et l’installent sur l’échafaudage contre le mur du côté gauche de la façade. Cela permet d’évacuer les gens de la partie gauche (sud) du deuxième étage du bâtiment.
20h19. Les pompiers commencent l’évacuation des bureaux enfumés du premier étage du côté droit de la façade par une échelle extensible. Une autre échelle permet de commencer l’évacuation des gens de la fenêtre près du milieu du premier étage de la partie gauche de la façade.

Vers 20h20 de la corniche de la fenêtre en bout (nord) du dernier bureau à droite du quatrième étage on voit tomber un homme. Le bureau est complètement  enfumé, la chute est désordonnée : l’homme était visiblement inconscient. Encore un homme (en vêtement sombre) part par la cornière vers le toit de l’aile nord. Un homme en chemise blanche et en pantalon sombre se couche à plat ventre sur la cornière. (VIDEO)
20h22. Les agents de police avec des boucliers forment un cordon en repoussant de force les activistes pro-ukrainiens de l’entrée centrale et de la façade du bâtiment, une bagarre éclate.
20h23. Les sauveteurs arrivent à l’aide d’une échelle à évacuer l’homme en chemise claire et en pantalon sombre qui était couché sur le parapet extérieur de la fenêtre du dernier bureau à droite au quatrième étage. (VIDEO)
20h24. Les pompiers et les activistes pro-ukrainiens évacuent les gens qui se trouvaient au deuxième étage et dans la salle très enfumée au-dessus de l’entrée principale au premier étage. Ceux qui se trouvent sur la place essaient de leur faire justice, leur assènent des coups et les interrogent durement. Les agents de police et les activistes organisés tentent de protéger les rescapés contre les  violences de la foule. (VIDEO)
20h25. La ligne 101 reçoit un appel au secours de ceux qui se trouvent au deuxième étage du bâtiment.
20h26. Une unité de pompiers a éteint le feu sur la porte d’entrée de la Maison des Syndicat. Les sauveteurs continuent d’évacuer les gens des locaux enfumés.
Vers 20h30. Un groupe d’hommes armés équipés comme les troupes spéciales du SBU « Alpha » et ayant des brassards jaunes arrive en trois minibus « Wolkswagen » de couleur bleue du côté arrière du bâtiment. Environ au milieu de l’allée qui mène de la partie arrière de la Maison des Syndicats à la rue Sredniefontanska, ces hommes effectuent une opération qui ressemble à une arrestation en emmenant au minimum une personne en civil sans signes d’appartenance politique. Le « Groupe du 2 Mai » n’a pu identifier ni la personne qui a été arrêtée ni l’appartenance du groupe qui a effectué la prise de corps. (VIDEO)

(VIDEO)
20h32. Des unités de pompiers continuent d’arriver sur la place Koulikovo Polié.

 

20h35. Les pompiers éteignent des foyers d’incendie à l’intérieur du bâtiment. A l’aide d’une échelle motorisée on évacue trois personnes du bureau attenant aux escaliers au quatrième étage de la partie intérieure du bâtiment.

On entend des bruits de lutte et des appels au secours de la fenêtre du bureau №432 (bureau à l’angle de l’aile droite (nord).
(VIDEO)

Avant 20h37 la ligne 101 reçoit quatre messages sur l’incendie, dont une information sur 22 personnes sur le toit du bâtiment.
20h37. Les activistes de «Samooborona» et les agents de police sortent du bâtiment des groupes d’hommes qui se trouvaient dans l’aile nord et qui n’ont pas souffert de l’incendie. Ils essaient de protéger ces hommes contre la violence d’activistes incontrôlés. (VIDEO)
20h38. Dans la fenêtre de la « salle rouge » qui est contiguë avec le bureau №432 dans l’aile nord on voit apparaître un drapeau ukrainien.

 

(VIDEO)

 

20h40. Des ambulances et des renforts de police arrivent à la Maison des Syndicats. Les agents de police essaient de former un cordon devant le portail de la cour arrière.

L’évacuation par les fenêtres de la façade continue.
(VIDEO)

Un objet ressemblant à un fusil à pompe est confisqué à un des évacués et remis aux agents de police. Le modèle de l’arme, le nom de son porteur, le sort de l’objet confisqué restent aujourd’hui inconnus.
(VIDEO)
20h45. Devant le portail de la cour arrière de la Maison des Syndicats se forme un cercle d’activistes pro-ukrainiens au milieu duquel on voit des activistes de Koulikovo Polié qui sont sortis du bâtiment. Parmi eux, il y a Alekseï Albu et Vladislav Voïtsékhovski. Les activistes pro-ukrainiens qui les entourent les fouillent, les interrogent et les battent.

 

(VIDEO)

20h47. Sur le mât devant la Maison des Syndicats on hisse un drapeau ukrainien. Des membres de « Samooborona » sont alignés devant le mât. Les gens réunis sur la place saluent le drapeau par les cris «Odessa c’est l’Ukraine!» et des applaudissements, ils chantent l’hymne national de l’Ukraine.
20h50. Selon le rapport officiel du Ministère des situations d’urgence le feu est maîtrisé.

Les pompiers continuent de combattre des foyers épisodiques comme celui qui se déclare sur le palier entre le deuxième et le troisième étages.

20h53. Au milieu du cercle on voit environ 12 personnes avec des traces de coups. Des personnels paramédicaux leur donnent les premiers soins. On continue de sortir des activistes de Koulikovo Polié du bâtiment, certains des ceux qui sont réunis sur la place les battent. Les blessés graves sont portés sans entrave aux ambulances.
(VIDEO)
20h59. Les agents de police ont formé un corridor par lequel ils canalisent ceux qui sortent de la partie arrière vers au moins cinq cars de police.
21h05. Des blessés graves continuent d’être évacués de la Maison des Syndicats, parmi eux un activiste pro-ukrainien.
21h07. Les pompiers parlent aux journalistes de 20 à 30 corps à l’intérieur du bâtiment.
21h15. Les activistes pro-ukrainiens, les journalistes et les streamers ont vu dans le bâtiment environ une trentaine de corps des  victimes de l’incendieе.
21h24. A l’aide d’une échelle, les pompiers rajustent les drapeaux de l’Ukraine et d’Odessa sur le mât devant la Maison des Syndicats.
21h45.  Les agents de police, les militaires du contingent du Ministère de l’Intérieur et les activistes de « Samooborona » forment un couloir de la partie arrière vers les cars de police ce qui permet d’emmener des activistes de Koulikovo Polié dans une relative sécurité.
(VIDEO)
22h03. Les pompiers sécurisent le bâtiment avec de l’eau en éliminant des foyers locaux notamment sur le palier entre le deuxième et le troisième étages.
Environ à 22h10 des activistes d’organisations pro-ukrainiennes d’Odessa et de « Samooborona » de Nikolaïev se rendent en bus au mémorial de la batterie 411 dans une banlieue d’Odessa où se trouvent les tentes de l’association « Odesskaïa droujina», transférées précédemment de la place Koulikovo Polié. Ils arrêtent là-bas quelques adolescents, appellent leurs parents et les libèrent après entretien.

Dans les tentes, les activistes découvrent des documents, des armes en caisses et des masques à gaz qu’ils considèrent comme trophées. Le reste des biens trouvés dans le camp est donné à une unité de l’armée ukrainienne.

Environ 23h00. Des experts du bureau régional d’expertise légiste commencent l’examen des corps qui se trouvent près du bâtiment de la Maison des Syndicats.
Le 3 mai 2014

Environ 02h00. Les experts finissent l’examen des corps qui se trouvent au dehors du bâtiment.

Environ 04h00. A l’issue d’une longue négociation avec la police, environ 45 personnes qui étaient sur le toit quittent le bâtiment. Selon des informations à la disposition du Groupe, c’étaient majoritairement des habitants d’Odessa et de la région. Parmi ceux qui ont été évacués il y avait quelques personnes que les activistes de Koulikovo Polié n’avaient pas vues avant. Un dernier petit groupe a trouvé refuge au grenier et en est descendu tout seul le matin du 3 mai.
Environ 6h00. Deux experts du bureau régional d’expertise légiste arrivent sur Koulikovo Polié afin de participer à l’enquête. Le Ministre de l’Intérieur Arsène Avakov et le chef fraîchement nommé de la Direction régionale de l’Intérieur Dmitriï Fuchedji y sont, qui examinent le bâtiment. Les experts attendent que l’examen soit fini.
Vers 9h00. Les experts du bureau régional d’expertise légiste commencent l’étude des corps qui sont dans le bâtiment de la Maison des Syndicats. Leur travail est interrompu plusieurs fois pour des raisons de sécurité car des pourparlers sont en cours avec des partisans de Koulikovo Polié bloqués.
Environ 10h00. La police sort du bâtiment le dernier groupe des partisans de Koulikovo Polié (5 personnes)
Environ 15h00. Les experts légistes terminent leur travail à l’intérieur du bâtiment.
Pendant la journée du 3 mai la Maison des Syndicats est étudiée par un groupe des enquêteurs de la Direction régionale et des criminalistes. Des activistes arrivent à pénétrer dans le bâtiment et à faire des photos de cadavres à la lumière du jour.

A partir du 4 mai, l’accès à la Maison des Syndicats devient libre pour tout le monde. Le 20 mai la Maison des Syndicats est encerclée par une clôture, l’entrée dans la partie centrale est interdite.

 

COMMENTAIRES

 

  1. En analysant les événements sur Koulikovo Polié, le Groupe n’a vu aucun cas où l’on tenterait d’empêcher les pompiers et les ambulanciers à faire leur travail.
  2. Le Groupe n’a découvert aucun refus d’assistance médicale dont motivée politiquement.
    3. Plusieurs dizaines de victimes, avec des blessures par armes à feu, des traumatismes, des brûlures thermiques et des intoxications par la fumée ont été ramenées à l’hôpital de Koulikovo Polié. Selon les éléments à notre possession, un homme est mort à l’hôpital de lésions et d’hémorragies internes survenues lors d’une chute de la hauteur de cinq mètres, deux personnes sont mortes de brûlures. Cela peut être considéré comme une preuve de ce que l’assistance donnée par des personnels médicaux et paramédicaux a été efficace et utile.
    4. Il y a des éléments qui n’ont pas pu être vérifiés selon lesquels trois personnes évacuées du bâtiment auraient été dépouillées de leurs téléphones portables et de leurs biens par des partisans de l’Euromaïdan. Des vols isolés de matériels informatiques et des cas de vandalismes ont été constatés dans la Maison des Syndicats. Il n’a pas été possible à ce jour d’identifier l’appartenance politique des auteurs de ces actes.
    5. Une information détaillée sur l’évolution de la propagation du feu peut être fournie par l’analyse de l’expert en biochimie du « Groupe du 2 mai » Vladislav Balinskiï: http://numikosov.livejournal.com/5012.html

 

Des informations précises sur les causes des morts dans la Maison des Syndicats sont contenues dans l’analyse de l’expert en toxicologie du « Groupe du 2 Mai» Vladimir Sarkissian : http://2maygroup.blogspot.com/2015/04/blog-post_19.html

  1. Par les termes «Koulikovo Polié» et «Antimaïdan» les auteurs entendent orgаnisations et personnes isolées qui partagent les idées d’une fédéralisation de l’Ukraine et / ou de la création sur son territoire d’entités indépendantes et / ou d’un changement des frontières de l’Etat et qui soutiennent les activistes qui campaient sur la place de Koulikovo Polié en février – avril 2014.

Les auteurs désignent par le terme « Euromaïdan » organisations et personnes isolées qui sont partisans d’un mode de gouvernement unitaire et / ou d’une intégration  de l’Ukraine dans l’Europe et / ou d’un maintien des frontières existantes de l’Etat et qui soutiennent les participants aux rassemblements protestataires («Maïdan ») qui se sont déroulés en 2013 et en 2014 à Kiev et à Odessa.
Par le terme «ultras» les auteurs désignent des groupes informels des supporters d’équipes de football les plus actifs.
Les termes ci-dessus sont employés uniquement pour désigner les parties du conflit et ne contiennent aucune appréciation ou jugement de valeur.

  1. Le texte de ce document peut être librement utilisé à des fins lucratives et non-lucratives, entièrement ou partiellement, à condition d’en citer les auteurs (« Groupe du 2 Mai ») et sans y apporter de modifications et d’ajouts sans l’autorisation de ceux-ci.

Auteurs, membres du  «Groupe du 2 Mai»:

 

Vladislav Balinskiï

Youriï Vesilyk

Tatiana Gerasimova

Sergueï Dibrov

Valeria Ivashkina

Youriï Mukan

Yevguenii Peresypkin

Svetlana Podpalaya

Pavel Polamarchuk

Vladimir Sarkissian

Vladislav Serdiuk

Youriï Tkachov
 Leonid Shtekel

 

 

 

 

 

Комментирование запрещено